logo

SigneDébut de page

Division de l'espace que nous voyons au-dessus de nos têtes, sur toute la surface de la planète. Chaque signe « mesure » 30° et il y a douze signes dans le zodiaque, qui partent de l'équinoxe du printemps, quand le jour et la nuit ont la même longueur. Le Soleil, à ce moment de l'année est à l'horizontale de la Terre. Il passe par le point vernal, qui est une mesure astronomique, soit 0° Bélier. La succession des signes qui en découle a un rapport avec la position du Soleil et son influence sur la nature, tout au long de l'année. La succession des douze signes est :

Bélier
Taureau
Gémeaux
Cancer
Lion
Vierge
Balance
Scorpion
Sagittaire
Capricorne
Verseau
Poissons.

Les douze signes se divisent en degrés, 30° par signe. Chaque degré a une image qui lui a été attribuée, 360 images symboliques ou monomères divisent le zodiaque en archétypes dans une mécanique surnaturelle.

L'astrologie lunaire va jusqu'à 28 signes de 12,25°. Les signes symbolisent les énergies extérieures à l'être humain, les expériences possibles qu'il trouve sur la route de sa vie.

Il y a trois sortes de signes :

  1. cardinal (ou angulaire),
  2. fixe (ou cadent),
  3. mutable (ou double).

L'énergie cardinale caractérise les signes : Bélier, Cancer, Balance et Capricorne, ayant un rapport commun avec une poussée vers la vie, de ligne droite, de commencement, de sortie, d'adaptation au monde extérieur.

L'énergie fixe caractérise les signes : Taureau, Lion, Scorpion et Verseau, ayant un rapport commun avec la personnalité, l'adaptation vers l'intérieur, le pouvoir, elle cherche tout à l'intérieur de soi, ce qui peut provoquer une « guerre intérieure » chez un individu qui aurait beaucoup de planètes en fixe dans son thème, jusqu'à ce qu'il arrive à trouver une solution à ses problèmes issus de l'intérieur.

L'énergie mutable caractérise les 4 signes : Gémeaux, Vierge, Sagittaire et Poissons, ayant un rapport avec la mentalité ; l'énergie est un mélange des deux autres et il peut découler de ce mélange de l'harmonie, du propagandisme et tout peut s'inverser, en bien comme en mal.

Les signes positifs sont une réaction à la nature passive des signes négatifs. C'est une indication d'extraversion, le signe prend l'énergie à l'intérieur de l'homme et la retransmet à l'extérieur afin de pouvoir agir selon son mode.

Les signes négatifs sont une réaction au trop-plein d'énergie des signes positifs. L'énergie part de l'extérieur pour guider l'homme dans son monde intérieur.

Les signes sont en fait un mélange des planètes maîtresses (celle qui possèdent une maîtrise) du signe. Les Poissons, par exemple, sont un mélange des planètes Jupiter et Vénus. Neptune, n'est pas le maître des Poissons, mais une planète en similitude d'effets avec le signe. Car les maîtrises des signes sont constituées uniquement par des planètes visibles. Lorsqu'une personne maîtrise quelque chose, on le voit. Une maîtrise invisible est un talent qui ne sert qu'à soi, donc soit inutile, soit égoïste. Les maîtrises correspondent depuis près de 4 000 ans, et l'on voudrait modifier leur ordre parce qu'on a découvert trois nouvelles planètes ? La position de ces deux planètes, selon leurs aspects, position en maisons, etc., est primordiale pour comprendre comment ce signe des Poissons va agir dans un thème particulier.

Éléments Début de page

Ptolémée appliqua la théorie des éléments à l'astrologie, dont il fut le codificateur. Il attribua trois signes par élément, ce que l'on nomme la "triplicité".

Le FEU est le premier élément, qui caractérise les signes du Bélier cardinal, du Lion fixe et Sagittaire, signe dit mutable. La fonction psychologique déterminante est l'intuition. C'est une indication de force, de lutte, d'audace, mais il peut y avoir une tendance à l'exagération, à la dramatisation.

La TERRE a comme fonction la perception. C'est la fonction qui réunit le signe fixe du Taureau, celui de la Vierge mutable et le signe cardinal du Capricorne. C'est une indication de réalisation matérielle, de sens pratique et de persévérance, mais il peut y avoir une obstination et une mise en train difficile.

L'AIR (réunissant les signes des Gémeaux mutable, de la Balance cardinale et du Verseau fixe) régit la fonction de la pensée. C'est une indication de souplesse, d'imagination, d'intelligence, mais aussi d'une certaine dispersion due au côté girouette, parce que le sujet cherche à trop unifier les gens qui l'entourent.

L'EAU est le quatrième élément, qui possède la fonction sentiment, par les signes du Cancer, signe dit cardinal, puis celui du Scorpion, signe fixe et celui des Poissons, signe mutable. Elle symbolise le besoin d'émotions, un certain conformisme, de la sensibilité et de la rêverie. Mais il peut y avoir une instabilité émotionnelle, due au monde extérieur et à l'entourage.

Bélier Début de page

Signe du BélierFEU, CARDINAL. Le signe symbolise la tête : le système nerveux central, les yeux, les oreilles, les dents. Le Bélier est un signe de commencement, de quête, de recherche intérieure. Jason et la toison d'or est le mythe même de ce signe bouillonnant, quoique naïf. Signe adolescent, jeune, pionnier, il ne cesse de commencer, car terminer est pour lui moins important. C'est la sève montante, qui monte au printemps, la lutte pour la vie, la victoire sur la peur adolescente qui noue le ventre. La phase de ce signe indique le besoin de s'occuper, avant toute chose de soi-même, pas forcément par égoïsme.

Jason sut par un oracle qu'un jour il serait roi. Par un faux hasard, provoqué par Héra (Junon chez les Romains), épouse de Jupiter, il rencontra le roi Pélias qui lui dit que Jason devait l'aider à le libérer du fantôme de Phrixos, qui s'était enfui d'Orchomène, une génération avant, sur le dos d'un bélier divin. Il trouva refuge en Colchide. Selon l'oracle de Delphes, le pays ne serait prospère que lorsque le fantôme serait ramené sur un bateau en même temps que la toison d'or du Bélier. Celle-ci était suspendue à un arbre du bois sacré d'Arès (Mars), gardé jour et nuit par un dragon éveillé. Jason partit à la recherche de la toison d'or. Une assemblée exceptionnelle de héros grecs se joignit à lui, comprenant Pollux, Orphée et Hercule lui-même. Les argonautes purent, grâce à Médée, future femme de Jason, endormir le dragon et après mille aventures, ils revinrent en Grèce. Médée fut immortalisée, mais Jason perdit la confiance des dieux, car ce fut elle qui termina la quête en tuant Pélias par des sortilèges magiques. Jason ne voulut pas s'engager auprès de Médée, alors qu'il lui avait promis le mariage. Héra ne fit que l'utiliser et ne lui donna aucun pouvoir par la suite, car il ne s'était pas engagé avec la femme qui l'aimait. Héra (Junon) est la déesse du mariage. Médée n'était de toute façon pas très tendre, mais son amour était sincère... Le Bélier doit apprendre à s'occuper de lui sans pour autant en rester uniquement à lui. Un engagement total peut lui permettre de se réaliser, sans pour autant perdre son identité. Cette phase doit vaincre la peur œdipienne de la séparation d'avec la mère.

Observations : enthousiasme, activité, action, esprit de chevalerie, noblesse de cœur, instabilité, versatilité, provocation, en avance sur son temps.

TaureauDébut de page

TaureauTERRE, FIXE. Ce signe symbolise le cou, la gorge, le larynx, la thyroïde. Le tempérament est tour à tour gai et triste. Lorsque tout va bien, il est calme, entêté, réfractaire. On peut dompter momentanément cette force, mais un jour, dans un an, cinq ans, ou plus, il repart, de lui-même, comme si rien ne s'était passé.

Le mythe du roi Minos convient bien au Taureau. Il avait reçu de Poséïdon un taureau blanc d'une beauté exceptionnelle. Il devait le sacrifier, mais il refusa au dernier moment, subtilisant le taureau et le remplaçant par un autre, qui n'avait pour différence qu'une seule tache noire sous le cou. Ne s'y trompant pas, Poséïdon décida de le punir en envoyant le taureau féconder la femme de Minos. Le Minotaure naquit de cet accouplement, monstre à corps humain, mais à tête de taureau. Minos dut reconnaître la paternité, et tous les 9 ans, un tribut de 7 hommes et 7 femmes vierges devait être donné pour assouvir l'appétit du monstre. Thésée, prince d'Athènes, prit la place de l'une des vierges et séduisit plus tard la fille de Minos, Ariane. Elle lui donna une longue corde (le fil d'Ariane) qui l'empêcha de se perdre dans le labyrinthe créé par l'architecte Dédale. Thésée tua le monstre et s'enfuit, mais sans Ariane. Hercule libéra Thésée d'Hadès, dans le Tartare (les enfers), beaucoup plus tard, celui-ci étant allé trop loin, ayant perdu son humilité et sa prudence. Quant à Minos, il fut ébouillanté dans son bain, bien plus tard, par Dédale. Il mourut accompagné de ses plus belles servantes. Il avait trop demandé au génial inventeur et celui-ci fut obligé de le tuer. Minos avait trop voulu, la force des passions primitives avait pris le dessus. Le Taureau doit apprendre à payer son dû, à ne pas tricher quant au prix réel des choses...

Observations : loyalisme, régularité, intensité, sens critique, réfractaire, endurance, dominateur, routinier, productif, lenteur de démarrage et lenteur de freinage à l'arrivée.

GémeauxDébut de page

GémeauxAIR, MUTABLE. Ce signe symbolise les bras, les bronches, le système respiratoire et nerveux. Le tempérament est agité, vif, turbulent, cérébral, fureteur, babillard, fantaisiste, humoristique et ironique. Il se dédouble, se multiplie, ne se prend pas au sérieux. Il se décide rarement, sauf s'il s'agit de défendre sa liberté. Sa générosité dans la vie de groupe est contrastée par un égoïsme dans sa vie intime.

Le signe est teinté par le mythe des héros grecs Castor et Pollux (en grec : vin doux en abondance), les deux célèbres jumeaux. Tyndare épousa sa propre fille Léda. Elle fut enceinte de Castor et de Clytemnestre. Zeus, qui avait fécondé Léda de Pollux et d'Hélène, obligea ces deux demi-dieux à naître d'un œuf. Les quatre enfants naquirent en même temps, de deux pères différents, dont l'un n'était que Zeus lui-même. Suite aux tragédies mythologiques de la guerre de Troie, Castor fut tué, et Pollux, fils de Zeus, refusa son immortalité si son frère ne la partageait pas avec lui. Zeus leur permit en conséquence de passer leurs jours alternativement vivants et morts. En récompense de leur amour fraternel, il fixa leur forme dans la constellation des Gémeaux. Il est difficile de trouver son vrai frère en synchronicité avec les lois de la vie...

Observations : originalité, adresse, esprit imaginatif, fraîcheur, ouverture d'esprit, affabulation, versatilité, flottement, caractère double et désinlte ; éventuellement, commérages.

CancerDébut de page

CancerEAU, CARDINAL. Ce signe symbolise l'estomac, la poitrine, les seins, le système digestif et lymphatique, les formes rondes et molles. Ils sont réservés, discrets, timides, hautains sous un masque aimable, pointilleux et sensibles, en émoi permanent. Ils sont très vulnérables, mais ils montrent une rare endurance aux diverses attaques, surtout morales.

Ce signe peut symboliser les relations fils/mères, à l'exemple d'Adonis et sa mère Aphrodite. Elle vénéra et adora son fils, elle l'initia à la virilité, tout en lui interdisant d'être un homme, responsable de sa naissance et de sa mort. Il fut tué par un sanglier, animal sacré de la déesse. Son côté divin l'aima, mais son côté sombre tua Adonis. Elle le pleura tout l'hiver et de son sang répandu sur le sol poussa l'anémone.

Observations : sensibilité, moralité, secret, fantaisie, attachement, ténacité, tact, passivité, mollesse, accès d'humeur, dépendance, sens du passé et des traditions, désordre, parasitisme, brouillon, esprit bohème.

LionDébut de page

LionFEU, FIXE. Ce signe symbolise le cœur, la moelle épinière, le dos, le système circulatoire. Les Lions sont ardents, dignes, ambitieux et passionnés. On en trouve deux types. Le premier est herculéen, fauve, robuste, insoumis, ne recule devant rien pour s'imposer, ne manque pas de détermination, mais de subtilité. Le second type est apollinien, plus en finesse, aristocrate, artiste, théâtral, généreux ou dominateur. Il possède la « vue d'ensemble », le « coup d'œil du maître ». Ce signe est à la recherche de la bonne question à poser, celle qui lui permettra de trouver la source de ses origines. Ce signe est profondément religieux.

Perceval est un chevalier, qui, cherchant le Graal (vase contenant le sang du Christ), tomba sur un château où un vieux roi allait mourir. Il assista sans bouger à la procession, ne pouvant rien faire. Pourtant, le Graal était là. Plus tard, assagi par les épreuves, il demanda, lorsqu'il retrouva la même scène, « A quoi ou à qui sert le Graal ? » ou « Qui suis-je et d'où viens-je ? » Le vieux roi ne meurt plus. On ne peut trouver le Graal qu'avec le vieux roi, ce qui est souvent terrible... Ce signe est souvent introverti, masquant les apparences. Il doit apprendre à poser les bonnes questions.

Observations : générosité, lucidité, sens de l'organisation, volonté, indépendance, orgueil, snobisme, lâcheté, arrivisme, amour-propre primaire et/ou théâtral. Il se cache derrière un masque dans trop de circonstances.

ViergeDébut de page

ViergeTERRE, MUTABLE. La Vierge symbolise l'appareil gastro-intestinal. La corpulence des Vierges est moyenne. Leur tempérament est discret, retenu, prévoyant, attentif et raisonneur. Leur intelligence divise tout et il arrive qu'elles se perdent dans des labyrinthes de démonstration et d'analyses. Elles aimeraient être plus indépendantes.

Perséphone, fille de Démèter, fut enlevée par Hadès, qui désirait l'épouser. Elle et sa mère vivaient dans un cocon sensuel et protecteur d'où l'homme était exclu. Contrainte à un mariage de mort, elle mangea une grenade qui la lia à Hadès, alors que Démèter en la cherchant, provoquait la famine en représailles à sa disparition. Les hommes mouraient. Finalement, elle put, sur l'ordre de Zeus, passer trois mois auprès de son mari Hadès, et le reste auprès de sa mère. Les déesses vierges, se suffisant à elles-mêmes, sont personnifiées par ce signe. Son viol par le monde souterrain permit à Perséphone de sortir de sa dépendance maternelle. Dionysos, dieu rédempteur, naquit de son union avec Hadès.

Observations : réalisme, analyse, ordre, neutralité, honnêteté morale, autocritique, protection, vue terre-à-terre, cœur aride, perfectionnisme, terre à terre, calculateur, négatif, réfractaire à ce qui le dépasse, sait ce que les autres devraient améliorer, mais l'applique rarement à lui-même.

BalanceDébut de page

BalanceAIR, CARDINAL. Ce signe symbolise les reins. Les gens du signe sont généralement pacifistes, chaleureux, très liants, avec toute les complications possibles. Ils savent harmoniser leurs valeurs.

Pâris, berger connaisseur de femmes, fut désigné par Zeus pour trancher la discorde intervenue entre Athéna, Héra et Aphrodite. Il devait tendre une pomme à la plus belle. Héra lui proposa l'Asie s'il la choisissait. Athéna lui proposa armées, puissance et sagesse. Aphrodite lui promit une passion avec une femme aussi belle et passionnée qu'elle. Il choisit Aphrodite, ne sachant pas qu'il épouserait Hélène et que la guerre de Troie en découlerait... La Balance opte souvent pour un partage très personnel, qui n'est jamais désintéressé. La Balance pense au début que les dieux sont justes. Par la suite, après avoir expérimenté la dualité, il semble que l'équilibre engendré puisse être conservé sans séquelles intellectuelles, mais les conséquences physiques peuvent être plus graves.

Observations : séduction, souplesse, amabilité, sens du raffinement et de la beauté, opportunisme, soumission, équilibre, équité, platitude, hypocrisie, manque de caractère, laxisme, girouette.

ScorpionDébut de page

ScorpionEAU, FIXE. Le Scorpion symbolise la vessie, l'appareil génital, le sexe et l'anus. Le caractère est fait de violences intérieures plus ou moins bien canalisées. Les Scorpions montrent rarement le fond de leurs sentiments. Ils peuvent se montrer être impitoyables lorsqu'on leur résiste.

Orion était un chasseur beau, fort, riche, raisonnable, ayant trouvé l'équilibre que recherche le signe précédant le Scorpion, la Balance... Il désirait Artémis (Diane), la déesse vierge de la chasse. Elle lui résista bien sûr, interloquée par son obsession et son amour passionné. Mais comme il était allé trop loin, elle lui envoya un scorpion géant qui sortit de terre pour la libérer de ses passions et de son orgueil.

Observations : acuité d'esprit, énergie, opposition, force, richesse profonde, ruse, dépravation, ambition, force dans la véracité, asociabilité, sadisme mental ou cynisme d'autosatisfaction, régénération ou autodestruction.

SagittaireDébut de page

SagittaireFEU, MUTABLE. Ce signe symbolise les hanches, les cuisses, les voies respiratoires. Ils sont communicatifs, entreprenants, mondains, mais près de la nature. Ils ne reculent devant aucun excès, même démesuré, car ils sentent qu'ils peuvent viser juste. Mais ils peuvent aussi se laisser porter par ce qui vient à eux.

Chiron était un centaure, fils de Cronos, frère de Jupiter. Il fut blessé lors d'une guerre contre ses frères de race, par une flèche qui avait été plongée dans le sang du dragon de Lerne. Il fut touché dans le flanc, dans sa partie animale. Immortel, il ne pouvait mourir, mais il souffrait beaucoup. Plus il souffrait, plus il devenait humain et sage. Il finit par donner sa vie pour un humain. Le Sagittaire souffre beaucoup de ses instincts, comme s'il y avait là une blessure inguérissable.

Observations : assurance, largesse, classe dans l'organisation et la cohésion, idéalisme, philosophies, vantardise, mégalomanie, universalisme, superficialité, nomadisme.

CapricorneDébut de page

CapricorneTERRE, CARDINAL. Le Capricorne symbolise les os, la peau, et les genoux. Le système digestif est souvent son point faible. Les Capricornes ont un tempérament caché, pessimiste et inquiet. Privés de but, ils peuvent montrer le plus mauvais d'eux-mêmes, devenant ainsi leur propre pire ennemi.

Cronos avait tranché les testicules de son père Ouranos, d'où s'écoulait le temps et la création. En le maudissant, son père lui dit qu'il serait déchu et castré par son propre fils. Pour empêcher cette prophétie, Cronos dévorait ses enfants. Sa femme Rhéa lui donna une pierre à manger, à la place de Zeus. Cette pierre lui fit vomir les enfants engloutis, et Zeus, devenu adulte, prit le pouvoir. Hadès garda son père jusqu'à ce qu'il se rende compte de ses peurs et de ses erreurs. Cronos put ensuite seulement créer son Âge d'Or, après avoir compris qu'il était la source de ses propres erreurs, par peur du partage.

Observations : profondeur, sévérité, riant d'eux-mêmes, dureté, « grandeur » intellectuelle et/ou spirituelle, rigidité, prudence, sens de l'élévation, solitude, abandon, manque de chaleur humaine, sens politique affilé.

VerseauDébut de page

VerseauAIR, FIXE. Ce signe symbolise les jambes, les poumons, le système circulatoire de retour. Certains ne sont pas touchés par la morale. Ils peuvent avoir des yeux bleus et gris acier. La mise en pratique est leur gros problème.

Prométhée permit de donner le feu (l'intelligence) aux hommes. Ce geste, normal pour les humains, était un crime pour les dieux. Zeus (Jupiter) le fit attacher à un rocher (ou le fit clouer sur le Caucase, selon les multiples versions de la mythologie) pour son crime, où un aigle lui dévorait éternellement le foie sans cesse renaissant. Il avait donné, par le biais de sa mère, des informations divinatoires de la plus haute importance à Zeus. Le plus grand dieu de l'Olympe poussa Héraclès (Hercule) à le libérer et sans que l'on puisse penser qu'il avait donné cet ordre. L'honneur était sauf... L'intelligence fait mal, au début. Le Verseau souffre de son aptitude à penser, jusqu'à ce qu'il puisse l'utiliser constructivement.

Observations : intuition intellectuelle, découverte, désir d'aventure, désordre, entente, sociabilité, illusionnisme, inconstance, ruse, ferveur, jouvence, altruisme, sens mental très moral ou cynisme amoral.

PoissonsDébut de page

PoissonsEAU, MUTABLE. Ce signe symbolise les pieds, mais aussi, avec la Maison XII, les refroidissements et les maladies nerveuses. On les reconnaît à leur regard, vague et inexprimable, qui ne vous voit pas, mais on pourrait penser qu'ils voient quelque chose de métaphysique derrière vous, votre aura, double, etc. Leur tempérament est rêveur, cherchant la paix, capricieux, vacant, vague, agité, fuyant et sans réponse. Ils naviguent de la bonté à la violence intérieure, traversés par des hauts et des bas incompréhensibles. Ils vous disent non, et peu après oui, tout en étant sincères dans leurs affirmations. Les Poissons sont le signe des amours doubles.

Dionysos, dieu rédempteur, est le plus dérangeant des dieux. Ceux qui refusent sa folie (Héra l'a rendu fou) sont déchiquetés, dévorés par ses ménades, femmes orgiaques et en perpétuelle extase. Il symbolise le défoulement des instincts, la sublimation de l'inconscient. C'est ce qui arrive (au niveau symbolique) au Poisson qui refuse sa propre originalité et incohérence, qui ne respecte pas la nature de cette énergie. Le Poisson est un signe qui recherche l'unité, la forme de l'informel, l'ordre issu du chaos...

Observations : intuition sentimentale, désintéressement, mythomanie, affabulation, sincérité variable, esprit de sacrifice, amoralité, richesse intérieure infinie, confusion des valeurs, faiblesse, imagination, canal intermédiaire ; sens sacré de l'amour.

DécanDébut de page

Un décan « mesure » 10°. Chaque signe a donc trois décans, de 10° chacun. Les décans ont chacun une planète qui dirige cette petite partie du zodiaque.

Les maîtres des décans ont de l'importance. Toute planète se situant dans son propre décan gagne en puissance. De nos jours on les utilise principalement pour découper le zodiaque par tranches de 10°. Mais en astrologie horaire — l'astrologie des questions posées au ciel —, les décans sont très importants.